Pages

dimanche 10 juin 2018

Escapade à Londres (2ème partie)

Après une bonne nuit de sommeil et malgré les touristes (très) bruyants qui circulaient et parlaient fort dans les couloirs de l'hôtel, nous prenons un solide petit-déjeuner avant de partir pour de nouvelles découvertes, aujourd'hui nous serons à mi chemin entre Covent Garden et Whitechapel puisque nous allons visiter la célèbre cathédrale de Saint Paul de Londres ou en anglais St Paul's cathédral

Le temps est toujours calamiteux, un vrai temps londonien
Il pleut encore malgré l'annonce météo qui nous prédisait une journée sans goutte

Un peu d'architecture


et la Cathédrale St Paul grandiose


Ce n'est pas le bâtiment d'origine qui fut lui détruit  une première fois puis reconstruit en pierre entre 675 et 685 avant d'être détruit à nouveau par les vikings aux 9ème siècle et rebâti en 962.
A la suite de l'incendie de 1666 il fut décidé de sa reconstruction, il fallait bien sur que le bâtiment soit aussi prestigieux et aussi grandiose, la représentation de l'église devait en passer par là.
Sa construction qui démarra en 1675 fut un véritable défi pour cette époque
Devant nos yeux cet édifice est vraiment impressionnant et si l'extérieur en impose, l'intérieur n'est pas en reste


On peut juste regretter qu'il soit cerné par des immeubles modernes souvent affreux, la petitesse du lieu renforce malgré tout son imposante structure





Le café rouge ou café français...


Alors qu'il fait un froid de canard, une jolie jeune femme se prête au jeu des photos, son époux se charge d'un selfie souvenir !!!




L'entrée en impose avec ses énormes colonnades impressionnantes de hauteur


L'intérieur est somptueux, les plafonds ornés de dorures et de sculptures, les lustres éclairent d'une belle lueur dorée tout l'édifice, nous sommes sans voix devant tant de magnificence



La coupole intérieure est d'une forme hémisphérique parfaite, elle a été faite pour rappeler le cosmos que l'on a interprété très tôt comme étant rond, on y voit des colonnades en trompe l'oeil, des saints aux couleurs vives, des dorures encore ou des statues, c'est somptueux


J'aurais voulu prendre des photos supplémentaires mais je n'avais pas vu le petit panneau un peu plus loin qui interdisait la prise d'images. J'en suis quitte pour me faire rappeler à l'ordre par un gardien d'un "NO PHOTO" 

Je voulais visiter la galerie des murmures mais impossible de trouver l'escalier qui y mène, tant pis, nous nous dirigeons vers les tombeaux situés un peu plus loin dans une crypte où le tombeau de l'amiral Nelson interpelle par sa masse
Un petit tour au magasin de la cathédrale où je fais l'acquisition d'un petit souvenir qui évoque le souvenir du mariage de Harry et Meghan qui aura lieu mi-mai
Dehors il fait toujours aussi moche et aussi frais, aucune accalmie annoncée d'après notre appli météo





Les anciennes colonnes du Blackfriars railway bridge qui faisaient partie de l'ancien pont ferroviaire
Il fut construit au bord de la Tamise en 1864 
Dans les années 1900 un autre pont de chemin de fer fut construit, le trafic s'intensifiant le pont d'origine devenu trop faible pour supporter les nouveaux trains fut démonté, il ne fut conserver que les piliers d'un beau rouge brique



Nous décidons de reprendre notre chemin vers ce qui fut le quartier général de Churchill, zhom voulait visiter son musée


 


Nous pensions aussi passer devant sa maison mais impossible de pouvoir accéder à cette partie de la ville, désormais tout est fermé avec de solides grilles et des gardes font le guêt, nous en serons quitte pour continuer jusqu'à son musée


Deux heures de queue pour atteindre l'entrée du musée et plus d'une heure de queue ensuite pour espérer visiter son quartier général de guerre mais devant le mauvais temps qui s'acharne et la fraîcheur qui s'intensifie nous préférons oublier cette partie de Londres et nous rendre à l'abbaye de Westminster


Pareil ici, trois heures de queue pour entrer à l'abbaye...


Nous prenons l'option de chercher notre bus pour aller dans le quartier de Camden dans lequel je veux retrouver ma petite boutique de laine et les brocanteurs


Nous nous perdons plusieurs fois avant de trouver la station de notre bus, il y a des travaux dans les rues et les arrêts sont modifiés


Vue depuis le bus


Nous avons un doute sur l'arrêt de bus, nous préférons descendre et continuer notre chemin à pied
Dans une petite rue qui remonte vers Camden Town nous trouvons un restaurant argentin, nous entrons sans nous poser de question, les souvenirs reviennent... moments de plénitude


Un peu de chaleur nous fera le plus grand bien car à Londres les températures ont considérablement fraichies surtout à cause de la pluie, un vrai temps de chien
Nous repartons vers Camden, je comptais un peu sur zhom pour retrouver ma petite boutique préférée sauf que je ne lui avais pas précisé qu'elle se trouvait dans Islington et pas à Camden Town
Après un bon moment passé à nous perdre un peu plus nous retrouvons le métro et reprenons le chemin de Camden Passage à Islington


Les vendeuses sont toujours aussi adorables et je ne peux m'empêcher de trouver quelques pépites, zhom en m'attendant a trouvé un canapé confortable à l'étage ou d'ailleurs un autre monsieur attend sa moitié partie elle aussi trouver laine à son aiguille...



Dans cette boutique de poupée il fait une chaleur douillette et bienfaisante, j'aimerais pouvoir converser avec des tricoteuses mais la barrière de la langue est compliquée et mon anglais insuffisant pour tenir une conversation digne de ce nom, j'en suis quitte pour des sourires chaleureux et je repars avec de jolies merveilles

Nous reprenons le bus direction Carnaby Street où j'envisageais depuis notre départ un arrêt à la boutique d'Irregular Choice découverte lors de notre premier week-end à Londres en 2010, ça tombe bien j'ai un mariage dans quelques semaines et il me fallait une paire de chaussures sortant de l'ordinaire
Le ciel dehors s'est considérablement obscurci 


La démesure de la chaussure féminine se trouve sans nul doute ici, dans cette boutique hallucinante ou les souliers sont colorés, originaux, décorés de milles et un détail, chatoyantes, on en prend plein les yeux et les prix ne sont pas plus cher que chez nous, ici on ne trouve pas la chaussure de Madame tout le monde !!!





J'avoue que certaines détonnent et il faut aimer (vraiment) l'originalité pour porter de telles chaussures, mais après tout ne dit-on pas qu'on a qu'une vie
Après presque deux heures passées dans la boutique à essayer plusieurs paires dont certaines sont franchement difficiles à porter à cause de la cambrure qu'elle impose au pied, je ressors avec une paire qui n'a pas forcément ma préférence mais qui fera bien l'affaire, elle n'est pas aussi originale que je l'imaginais mais jolie malgré tout

Nous avons réservé en passant au restaurant "le taz" pour 19h30, nous l'avions déjà testé lors de notre précédent séjour et nous avions toujours dit que nous retournerions y dîner...
Il est encore tôt et nous avons froid et faim et les bars alentours ne servent pas de repas sur le pouce
Comme partout les gens sont affalés chopine de bière à la main, quelque fois j'hallucine devant la propension qu'on les gens à la boisson, c'est affligeant


Après un bon moment à marcher zhom finit par me dire en passant devant un restaurant Angus "vient on va manger là" et moi de lui répondre "non, pas envie de dîner dans le bruit d'autant que ça n'est pas vraiment donné à l'addition"
Nous débouchons dans le quartier de Tottenham et nous dirigeons sans but jusqu'à un petit restaurant nommé "le pain quotidien", au moins ici on ne sera pas déçu


C'est le cas, nous avons mangé d'une bonne assiette de charcuterie et de fromages, des entrées végétaliennes délicieuses, un dessert gourmand, le tout dans une ambiance douce et feutrée, le personnel disponible et souriant, c'est une adresse sur laquelle je reviendrais lors de ma conclusion à ce week-end.

Nous reprenons le chemin de notre hôtel, la journée a été longue et la météo a achevé notre courage, nous sommes rincés...

mercredi 30 mai 2018

Escapade à Londres

Vendredi 27 avril 2018, nous sommes à la gare du Nord, le train est prévu à 13h30
Nous arrivons à 15h30 environ après un trajet sans soucis malgré les grèves qui sont installées en France

Nous sommes logés à l'hôtel Novotel London West dans le quartier de Hammersmith 


Un quartier intéressant pour les touristes notamment qui se sentiront sans doute attirés par l'immense centre commercial qui regroupe aussi de multiples accès de  métro et bus qui permettent un déplacement vers les centres d'intérêt de Londres
Juste en face de l'hôtel nous remarquons cet énorme bâtiment de briques rouges que nous pensons être une université, en fait il s'agit d'un énorme centre de soins pour personnes âgées



Depuis la fenêtre de l'hôtel nous devinons au fond de la photo le quartier d'affaire en constante évolution avec ses bâtiments mêlant ancien et nouveau, les constructions y fleurissent avec des architectures quelque fois douteuse comme le Talkie Walkie élu pire gratte ciel de l'année, il y a aussi le Leadenhall et le St Mary Axe appelé par les anglais "le cornichon", moi j'aurais plutôt dit Suppositoire mais bon... 
C'est le quartier par définition des traders, banquiers et autres affiliés...
Notre quartier est un peu plus populaire cela va sans dire mais pas sans intérêt malgré tout



Nous ne traînons pas, malgré le décalage horaire d'une heure nous avons prévu de partir faire quelques visites avant la nuit tombée, nous posons donc les valises et sac sur les épaules nous voila déjà repartis.

Nous retrouvons avec un plaisir non dissimulé le métro londonien
On ne peut s'empêcher même ici de faire un parallèle avec les métros parisiens devenus des lieux malodorant, crasseux et sales, le changement est plutôt agréable loin s'en faut, c'est tellement plus agréable de prendre les transports lorsque tout est propre, que ça ne sent pas la pisse à tous les poteaux ou coins de rue comme à Paris qui était mais n'est plus la ville des lumières
Je me verrais bien vivre à Londres quelques mois...



Nothing HIll est un quartier plutôt résidentiel voir même bourgeois et ses belles maisons typiques donnent aux nombreuses rues bordées d'arbre un charme so british
Les bow window des façades font apparaître des impressions de courbes douces et les couleurs toutes aussi douces ajoutent au caractère propret des jolies maisons bien entretenues




Nothing HIll est avant tout un quartier où il fait bon déambuler sans but en portant le regard sur les façades dont certaines sont couvertes de glycines comme celle-ci
Certaines résidences possèdent même un petit jardin privatif très bien entretenu








Pendant longtemps ce fut un quartier plutôt populaire avant de changer totalement d'aspect 
La famille Ladbroke qui en est devenue le propriétaire terrien a décidé dans les années 1820 d'y construire des rues et des maisons en vue de transformer le secteur en banlieue chic et à la mode, mais les privilégiés préféraient largement le centre de Londres plus attractif
L'architecte principal qui était lui aussi issu de la famille Ladbroke a eu l'idée de construire des maisons placées autour d'un jardin avec la route de l'autre côté des maisons, les propriétaires avaient ainsi un accès direct au jardin sans que les passants n'y aient accès, le jardin quant à lui était quasi invisible depuis la rue.

On ne peut que remarquer cette singularité en passant dans cette petite rue fort jolie...


avec au fond ce splendide céanothe de californie au parfum divin qui embaumait toute la rue donnant sur une petite église, j'aurais bien aimé aller jusqu'à sa porte mais zhom voulait continuer la visite






Nous remontons la rue jusqu'à Portobello Road, le quartier des petites boutiques colorées ou l'on trouvent brocanteurs, libraires et autres vendeurs de souvenirs, on distingue les boutiques au fond de cette rue



Portobello road est la rue la plus célèbre de Nothing Hill où se tient tous les jours le marché d'antiquité, s'y déroule aussi chaque année un carnaval coloré qui attire de nombreux touristes
Malheureusement le chargeur de mon appareil photo était totalement déchargé arrivé au bout de la rue, je n'ai pas pu prendre de photos de ces petites boutiques aux couleurs chamarrées et mon téléphone n'avait pas beaucoup de batterie, quelques photos prises sur le vif mais sans intérêt 












Le ciel déjà bien gris s'assombrit, il ne fera plus jour très longtemps, nous pressons le pas
Nous nous dirigeons vers le Kensington Gardens mais avant nous passons devant l'entrée du Kensington Palace dont les hautes grilles empêchent le peuple d'accéder à ce lieu privilégié destiné aux privilégiés... un peu plus loin nous y verrons des murs haut d'au moins trois mètres recouverts de barbelés tranchants, de piques dangereux et de caméras de surveillance
Je ne vous ai pas dit, ici c'est un peu la Villa Montmorency parisienne mais en version XXLLLL luxe


Il est d'ailleurs interdit de prendre des photos !!!


Le Kensington Gardens est avant tout un parc immense où l'on trouve des pelouses taillées et entretenues au cordeau, des arbres gigantesques et majestueux...
On y trouve aussi ces immenses manoirs cossus ou vivent royauté et privilégiés mondains





Zhom voulait visiter le Royal Albert Hall mais nous n'avons pas pu y entrer, une représentation s'y déroulait



Nous reprenons le métro pour nous rendre cette fois dans le quartier de Picadilly


Nous nous arrêtons dîner dans un Angus Steakhouse ou le serveur haut en couleur nous servira une viande délicieuse et gourmande dans une ambiance de cacophonie musicale insupportable
Nous y avons très bien mangé mais la sonorité difficile à supporter, nous en ressortons fatigué par le bruit ambiant


Quelques bâtiments plus loin nous tombons sur la boutique M&M's World où les couleurs attrayantes attirent les badauds mais l'odeur artificielle de sucre nous fait vite fuir, tout au plus quelques photos histoire de conserver de ce temple du mauvais goût un passage éclair





Enfin nous reprenons les couloirs du métro vide à cette heure, nous sommes pressés de rentrer nous mettre au chaud à l'hôtel car l'humidité de ces dernières heures a considérablement rafraîchi les températures, nous en serons quitte pour aller au bar de l'hôtel prendre une boisson chaude avant un repos bien mérité




Demain c'est un autre lieu symbolique que nous irons visiter...